Photo: Fela Kuti

Leeroy presents "Fela is the Future"

Hommage à Fela Kuti

 

A l'occasion des vingt ans de la disparition de Fela Kuti (août 97), Leeroy (ex Saïan Supa Crew) nous fait découvrir l'univers du Black President à travers son projet "Fela is the Future". 

 

bio complète

Biographie

A l'occasion des 20 ans de la disparition de Fela Kuti (août 1997), Leeroy (ex Saian Supa Crew) nous fait redécouvrir  l'univers du Black President à travers son projet "Fela is the Future".

Leeroy est le réalisateur et le directeur artistique de ce projet ambitieux pour lequel il décide d’aller enregistrer au mois de juin 2017 dans le chaudron de Lagos (20 millions d'habitants, capitale économique du Nigéria et lieu de vie de Fela Kuti).

Leeroy a toujours dans sa carrière été attiré par d’autres continents : avec "African Trip" (remix de musique d'Afrique de l’Ouest), "Bollywood Trip" (remix de musique indienne) ou ses premiers instrus pour le Saïan Supa Crew, Leeroy a déjà montré son intérêt et sa capacité à aller chercher l'inspiration dans toutes les musiques du monde.

Leeroy réunit la famille Kuti (Femi et Seun Kuti, les deux fils de Fela Kuti), Féfé, Nneka, Nakhane pour les featurings, la vieille garde des musiciens de Fela Kuti (Duro, son clavier de toujours, Show boy son ancien saxophoniste devenu chanteur) ainsi que les nouveaux talents nigérians (dont les percussions Wura Samba).

Les vingt jours d'enregistrement sur place furent d'ailleurs l'occasion pour la jeune génération de se réapproprier ou tout simplement de découvrir l'héritage de celui qui a marqué le Nigéria et le Monde depuis les années 70 : père de l'Afrobeat (style musical qui mélange les éléments afro-américains du funk, du jazz, de la musique d'Afrique occidentale, de la musique traditionnelle nigériane et des rythmes Yorubas), fondateur de la République de Kalakuta (lieu de vie autoproclamé autour de sa maison), militant infatigable des droits de l'homme (ce qui lui valut plusieurs années de prison), Fela était proche du peuple et chantait la souffrance des siens, comme Bob Marley ou comme Gil Scott Heron à la même époque. Il écrivait et chantait en « pidgin English » pour être compris de tous.

A partir de l'œuvre protéiforme de Fela, Leeroy a choisit 12 morceaux emblématiques et a  demandé aux musiciens d’en jouer les parties essentielles (mélodiques et rythmiques) puis il a remixé et découpé les gimmicks les plus forts en y ajoutant son style électro et hip hop.  Enfin, Leeroy  a choisi les featurings : avec son flow Féfé apporte à l'album une touche hip hop, Nneka une touche mystique et militante, Nakhane une touche sensible et classe. A 34 ans, Seun Kuti  témoigne d'une fougue canalisée et Femi Kuti, à 55 ans, apporte la sagesse de celui qui a vécu tous les combats.

« Beasts of no nation » est le premier single de l’album : morceau culte de Fela les paroles dénoncent la corruption qui gangrène les pouvoirs  (juges, politiciens, police) , les droits de l’homme bafoués. Et les noms des leaders politiques cités dans cet hymne (Reagan, Thatcher) pourraient facilement être remplacés par les leaders actuels .

La pochette originale de Lemi Ghariokwu, sa 27ème pour l'artiste depuis leur rencontre en 1974, est un tableau peint qui représente deux visages de Fela s'entremêlant (blanc et jaune). On peut y lire une référence au passé et au futur. On y trouve également la silhouette du Black President et ses "catchlines" les plus fameuses : 'Human rights is our property', 'Music is the weapon of the future'... Lemi poursuit ainsi l'œuvre sur laquelle Fela l'avait lancé (il fut repéré dans la rue par le chanteur) et renouvelle son style en composant un tableau singulier qui projette une nouvelle fois Fela Kuti  dans son époque.

L'institut Français du Nigéria (IFN) a joué un rôle clé sur place en facilitant les relations entre les musiciens, la production et la famille ainsi que la logistique. Sous son égide, certains artistes de l'album ont d'ailleurs pu donner des concerts à Lagos pendant leurs séjours là-bas.

Leeroy presents « Fela is the Future » sortira partout dans le monde

*Fela Kuti : "Music is the weapon of the Future" 

real: attitude & C.Sauvage